Derniers sujets
» Mon point de vue sur la Chief, un mois et 4000 bornes plus tard
Aujourd'hui à 17:46 par otr64

» La Scout d'Andy
Hier à 6:51 par Andy In

» Les Pilotes Indian
Mer 11 Oct - 10:01 par Andy In

» A savoir avant l'achat d'une Indian Chief
Lun 9 Oct - 18:58 par Naturel

» Indian Pontault-Combault
Dim 8 Oct - 19:19 par nouindian

» Le modèle Prince
Dim 8 Oct - 18:19 par ElZorro

» Une légende bien vivante, Alice Hopkins
Dim 8 Oct - 12:26 par nouindian

» Le site de Buck en WV (USA)
Dim 8 Oct - 10:36 par Andy In

» Comment êtes vous arrivé ici ?
Sam 7 Oct - 23:24 par Andy In

» Indian Limerlé
Sam 7 Oct - 12:08 par Mandraxe

» notre petite collection
Mer 4 Oct - 20:40 par JC33

» Manuel d'utilisation
Mer 4 Oct - 8:31 par brucine

» C'est quoi, cette molette sur le levier de frein ? Réglage levier de frein
Dim 1 Oct - 22:50 par batbatheni

» App TOPIC IT pour smartphone et tablette
Ven 29 Sep - 18:18 par didivero

» Sloan's Motorcycles - Murfreesboro
Ven 29 Sep - 18:16 par didivero

» Good Old Days Chateauroux
Ven 29 Sep - 12:31 par Johnny Begood

» Music City Indian Motorcycle
Jeu 28 Sep - 12:03 par bill baroud

» Indian of New Orleans
Lun 25 Sep - 22:18 par Andy In

» inauguration concess de carnoux ( marseille )
Lun 25 Sep - 21:47 par Andy In

» mode d'emploi ride command
Lun 25 Sep - 18:18 par otr64

Petites annonces

Que faire à Chamonix en 1965 avec une big chief ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Que faire à Chamonix en 1965 avec une big chief ?

Message par batbatheni le Mar 5 Sep - 11:44

Potato, potato, première, seconde, troisième, c’est parti…

Heureusement, avec la Big Chief, on reste en troisième la majeure partie du trajet, en 65, les routes étaient désertes, pas ou peu de camions, il faut cependant s’arrêter de temps à autre pour refaire le plein ; le twin à soupapes latérales et mono carbu glougloute fort et les deux réservoirs ont du mal à suivre mon train d’enfer (la vitesse n’était pas limitée, par contre personne n’aurait eu l’idée de prendre la route avec un défaut d’éclairage… autres temps, autre mœurs !).

Vroum, Joigny, vroum, Auxerre, vroum, Avallon (les kilomètres !), vroum,  Dijon, vroum, Dôle, vroum , crounch, vroum, crounch (le crounch, c’est le bruit des repose pieds qui rejoignent le sol malgré un angle proche de la verticale (c’est semble-t-il toujours plus ou moins le cas…)) crounch, crounch, col de la Faucille avalé en troisième les doigts dans le nez (mais les mains sur le guidon, essayez, c’est pas facile, mais j’étais alors jeune et souple…) la descente au frein moteur, car les petits tambours ont une tendance affirmée au « fading », réjouissances maintenant inconnues…vroum, puis potato, potato ; arrêt au passage des frontières, les Suisses n’avaient pas encore inventé la vignette à 35 FS, donc on transitait par Genèvre et arrivée à Chamonix (les Houches, plus précisément) ou je rejoins ma maman à moi.

« Et si on partait faire le tour du Mont Blanc ? » propose-je entre la poire et le fromage, mais il y a mon petit frère, un petit frère de 18 balais, ça tient tout de même de la place et à trois sur une moto, en France ça ne se fait pas (un jour, je vous narrerai nos virées sur les surprenantes routes du Népal avec ma fidèle 220 Bajaj, (là-bas, avec un big twin, tu n’irais pas loin !) mais je m’égare…).

Solution ; un side : en 65, tu attelais un side sans autre formalité que de prévenir ton assurance, depuis, l’administration s’est rendu compte que l’on pouvait complexifier le processus, bref je vais prospecter les motocistes du coin et déniche un Bernardet  à Saint Gervais…

Impensable à notre époque (quel passéiste je fais !), je prends quelques mesures, file chez un forgeron et lui demande de confectionner derechef de solides attaches aidé de simples indications verbales, de la moto et de l’emplacement théorique des fixations du side (j’avais déjà une solide expérience de l’attelage, sa vie, ses mœurs… précession, pincement, carrossage, tout était dans mon disque dur interne !), ce fut fait en un peu plus d’une heure.

Bref, après quelques réglages, aidé par le motoriste, un mètre à ruban et une ficelle qui remplaçait le rayon laser qui n’était pas encore en vente à Castorama (Y’avait pas non plus de Castorama, ceci expliquerait-il cela ?), le side est attelé et je suis de retour aux Houches.

L’adjonction du side, pourtant pas légér, léger, en tôle emboutie a eu peu d’influence sur la vitesse de pointe, la bécane devait tirer un peu court, en tous cas, elle avait un couple d’enfer, ce qui est souvent le cas avec les latérales.



Je n’ai pas de photos, mais je tente d’en mettre une du même side sur une BMW trouvée sur le net, …si le monsieur de l’ordi veut bien (je les réduis toutes à 800px, mais il en veut pas quand même, p-t-être qu’y m’aime pô ?)!

La prochaine fois, on y va...
avatar
batbatheni

Messages : 45
Date d'inscription : 06/08/2017
Age : 74
Localisation : Courcité (Mayenne)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faire à Chamonix en 1965 avec une big chief ?

Message par Polar Bear le Mar 5 Sep - 13:25

Direction Col des Montets, Col de la Forclaz... Grand St Bernard, puis le petit St Bernard.... Le cormet de Roselend puis le Col des saisies.... en 65, en Moto ca devait être quelque chose 

J'espère que tu as des photos de la suite... j'aimerai bien voir ces cols en 65 Smile

_________________
Cliquez et 

Likez la page Facebook d'Indian Revival Europe

avatar
Polar Bear

Messages : 884
Date d'inscription : 15/10/2016
Localisation : Haute Savoie

http://www.indianrevival.com/

Revenir en haut Aller en bas

Pas de photos !

Message par batbatheni le Mar 5 Sep - 14:06

C'est bien ça, mais j'ai point de photos, je n'avais pris que ma caméra super 8...

Je vais refaire une partie du trajet le 15, avec ma vintage et madame Bat, là y'aura des photos, mais c'est moins l'aventure... enfin, je suppose !


Dernière édition par batbatheni le Mar 5 Sep - 15:46, édité 1 fois
avatar
batbatheni

Messages : 45
Date d'inscription : 06/08/2017
Age : 74
Localisation : Courcité (Mayenne)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faire à Chamonix en 1965 avec une big chief ?

Message par Polar Bear le Mar 5 Sep - 14:33

En étant sur Place je confirme que ce parcours est un de mes préférés Smile

_________________
Cliquez et 

Likez la page Facebook d'Indian Revival Europe

avatar
Polar Bear

Messages : 884
Date d'inscription : 15/10/2016
Localisation : Haute Savoie

http://www.indianrevival.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faire à Chamonix en 1965 avec une big chief ?

Message par Naturel le Mar 5 Sep - 19:23

Bravo attendons la suite avec impatience 

  Naturel
avatar
Naturel

Messages : 543
Date d'inscription : 11/12/2016
Age : 61
Localisation : Strasbourg

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faire à Chamonix en 1965 avec une big chief ?

Message par Andy In le Mar 5 Sep - 20:43

Le tour du mont blanc est un classique (enfin pour ceux qui ont la chance d'être dans nos contrées) tout les motards que je connais sans exception essayent de le faire une fois par an, ou plus en variant les trajets (un jour dans un sens un jour dans l'autre ) je plaisante mais comme tout cols cela n'a rien a voir en sens inverse (et c'est ça qui est bien)

Tu commences à nous tenir en haleine batbatheni , pour un mec qui pensait n'avoir accès à rien, ça va pas mal

_________________

Si ce n'est pas une Indian, c'est juste une autre moto..
avatar
Andy In
Admin

Messages : 1654
Date d'inscription : 31/08/2016
Localisation : Haute-Savoie

http://www.indianrevival.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faire à Chamonix en 1965 avec une big chief ?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum